Messe des 10/11 mars 2018

Classé dans : Liturgie | 0

Secteur du Val d’Orge
4ème dimanche temps du Carême-
année B
10-11 mars 2018

Groupe des Artistes

« C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, et par le moyen de la foi. »

Se donner

Nous sommes en joie à la perspective du Carême qui bientôt se terminera et qui sonnera le temps de la montée vers Pâques. Nous sommes invités à relire l’Alliance que Dieu nous propose, l’Alliance qui nous lie à Dieu mais aussi Alliance que nous rompons et malgré tout Dieu, nous tend inlassablement la main pour que sa grâce nous touche et nous sauve, par le baptême que nous avons reçu. Grâce que Dieu DONNE à chacun d’entre nous.

Lectures de la messe

  • 2 Ch 36, 14-16.19-23
  • Ps 136 (137), 1-2, 3, 4-5, 6
  • Ep 2, 4-10
  • Jn 3, 14-21

 

Invitations à prier avec toute la communauté paroissiale du secteur :

En union, lors de la prière universelle :

Nous te bénissons, Père, pour la richesse surabondante de ta grâce.
Et nous te prions pour ceux qui participent aux Etats Généraux de la bioéthique : dirigeants politiques, scientifiques, citoyens…

Nous te bénissons, Père, pour ta miséricorde qui relève et qui redonne vie.
Et nous te prions pour tous nos frères et sœurs en souffrance, et pour ceux qui luttent pour améliorer leur sort.

Nous te bénissons, Père, pour ta bonté envers tous les hommes.
Et nous te prions pour les catéchumènes en chemin vers le baptême, en particulier pour Apelete, Clarice, Laura et Odette, et pour les enfants qui se préparent à leur première des communions.

 

Témoignage de Carême :

Quand on parle de Création artistique :nous dirons qu’il s’agit de

  • donner à voir, à entendre,
    à partager de la beauté, de la joie de la découverte ;
  • s’émerveiller de ce que l’on est capable de faire, de créer,
    de ce que l’on donne comme plaisir de contemplation d’écoute de création.

Quand je fais un tableau, je me réjouis de chercher des couleurs, des formes des façons de rendre ce que je vois avec la manière dont je le ressens ; je veux attirer l’œil, interroger…
Ce n’est pas toujours, loin s’en faut à la hauteur de ce que je voudrais, il me faut chercher pourquoi cela ne passe pas.

Lorsque nous décidons de suivre nos envies créatives ….. ou de répondre à une « commande  » particulière visant à mettre en œuvre nos talents , et alors faire don d’une œuvre, c’est toujours un peu de soi que l’on donne.

Donner de son temps pour réaliser une « œuvre », seul ou à plusieurs, faire avec d’autres, leur permettre de réaliser quelque chose, leur montrer qu’ils sont capables de créer… surtout lorsque l’on s’y met à plusieurs, c’est toujours exercer un art …être artiste en somme !
Réaliser une fresque en y intégrant les idées et les souhaits des uns et des autres m’a toujours donné de grandes satisfactions.

L’Eglise et le théâtre n’ont jamais fait très bon ménage dans l’histoire.

Le théâtre est une manière pour moi d’aimer les Hommes, de les valoriser, de les réunir pour des moments partagés autour du beau et du sensible. Programmer un spectacle et tout mettre en œuvre pour qu’il soit vu par beaucoup de monde représente le cœur de mon métier de directeur. Et il m’arrive assez souvent de rendre grâce au cours des représentations pour ces moments suspendus et partagés qui sont comme des hommages à notre humanité et donc à l’Esprit de Dieu qui l’anime.

Finalement ne sommes nous pas tous artistes ? il faut bien admettre que la création artistique, même lorsqu’elle est individuelle et ne semble faite que pour être admirée, est très étroitement liée à la relation à l’autre…

En entrant dans un processus créatif ; nos pensées s’envolent souvent vers tous ceux qui ont guidé nos apprentissages dans le passé, nous pensons aux conseils reçus, aux erreurs rectifiées et nous nous projetons dans un avenir proche : celui de faire découvrir , de partager, de donner ….de se donner aux autres sous une autre forme.

 

Lors des eucharisties, la Parole de Dieu nous touche, nous parle, nous fait vivre.
En se DONNANT on reçoit, en partageant on augmente nos richesses, on entrelace les fils d’une vraie relation pour devenir tissu d’humanité. Que voulons-nous DONNER de nous même ? Voulons-nous nous ABAN-DONNER à l’amour de Dieu ?

Oserons-nous DONNER quelque chose de vraiment important, qui nous fait vivre ?

DONNONS alors un passage de la Parole de Dieu qui nous touche.

Nous sommes invités à noter une phrase qui nous fait vivre ; lors des messes du week-end, elles seront redistribuées. Nous recevrons ainsi une Parole qui fait vivre un autre de nos frères : qu’elle puisse devenir un petit pain de Vie dans notre vie de chrétien.