Liturgie familiale pour le Jeudi Saint

Parce que nous ne pouvons pas nous réunir en ces jours où nous sommes confinés et que nous ne pouvons pas nous rassembler pour le repas du Seigneur, voici une proposition pour célébrer à la maison, seul ou en famille, n’hésitez pas à l’adapter.
Commençons par préparer l’endroit où nous allons prier. En ce jeudi saint pourquoi ne pas être autour de la table pour prier. La table est préparée pour le repas, table de fête, avec belle nappe, des bougies éteintes, des fleurs avec une bible ou un nouveau testament ouvert sur la table.
S’il y a des chanteurs et des musiciens à la maison, ils peuvent participer en préparant un chant ou deux.

Les indications sur comment faire ou qui doit faire sont en rouge.
Si vous êtes plusieurs, vous désignez celui ou celle qui va guider la prière (désigné ensuite par G), par exemple, le père ou la mère de famille ou le(la) plus ancien(ne).

LECTURES de la messe du soir 

En cliquant sur le lien ci-dessus (Lectures) vous accéderez aux textes de la Cène du Seigneur :

  • Lecture du livre de l’Exode (Ex 12, 1-8.11-14)
  • Psaume 115 (116b), 12-13, 15-16ac, 17-18) : ♪ La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ.
  • Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens(1 Co 11, 23-26)
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 1-15)

LITURGIE FAMILIALE

Ouverture de la liturgie

Debout autour de la table.
Le plus jeune de la maison pose cette question : Pourquoi cette belle table, pourtant ce n’est pas mon anniversaire ni celui d’un autre de la maison, nous ne sommes pas dimanche : pourquoi ce soir est différent des autres soirs ?

G : Tu as raison, aujourd’hui, à travers le monde entier, les chrétiens se souviennent du soir où Jésus a réuni ses amis pour la dernière fois.
Ce soir-là, il les a invités à un repas qu’ils ne devraient jamais oublier : un repas de fête. Nous allumons les bougies sur la table car nous nous rappelons qu’au cours du repas pascal Jésus s’est donné tout entier.
Ce repas, il leur a demandé de le refaire le plus souvent possible, en mémoire de lui. Mais ce repas de fête a un goût un peu amer, parce qu’après le repas, Jésus va être arrêté, condamné, mis à mort…

Une personne allume la ou les bougies sur la table.

G : En union avec notre évêque et les chrétiens de notre diocèse d’Évry
En ce soir du jeudi saint nous faisons sur nous le signe de la Croix :
AU NOM DU PÈRE ET DU FILS ET DU SAINT ESPRIT. AMEN

Nous pouvons chanter : ♪ En mémoire du Seigneur D 304

G fait cette prière : Dieu notre Père, ce soir est la mémoire du jour où ton Fils Jésus où ton Fils a partagé avec ses disciples son dernier repas et a confié à son Église l’Eucharistie. Nous ne pouvons pas nous rassembler avec nos frères et sœurs chrétiens pour célébrer le Repas du Seigneur alors nous sommes rassemblés autour de la table familiale pour entendre ton message.
Ouvre nos cœurs à ta Parole, ouvre nos yeux à tes derniers gestes avant de nous quitter. C’est pour nous que tu as fait tout cela, afin que nous ayons la vie, et que nous servions la vie dès maintenant, pour les siècles des siècles. Amen

Assis autour de la table.

Liturgie de la Parole

Le plus jeune : Jésus a dit à ses disciples : j’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous, quel est donc ce repas que Jésus partageait ce soir-là avec ses disciples ? que fêtait-il ?

G : Rappelle-toi, écoute ce récit du livre de l’Exode.

Une personne lit : Lecture du livre de l’Exode (Ex 12, 1-8.11-14) 

G : Tu vois, le livres des écritures nous rappelle avec force combien Dieu ne laisse pas tomber son peuple qui vit souvent des moments difficiles, il les assure qu’il prend soin de lui.
Tu as aussi entendu : Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. La Pâque signifie passage, c’est le passage de Dieu au milieu de son peuple, c’est aussi le passage de la mer qui libère le peuple, c’est Dieu qui se fait proche pour protéger et libérer son peuple. C’est pour cela qu’ils doivent être prêt, manger en tout hâte pour prendre la route de la liberté.

Le plus jeune : Je comprends mieux, l’important dans ce repas, ce n’est pas seulement les molécules des aliments que nous mangeons, mais ce qu’il rappelle : que Dieu s’est engagé et continue de s’engager pour son peuple. C’est cela qui nous est rappelé, vraiment donné dans ce repas.

G : Au cours du dernier repas avec ses disciples, en faisant mémoire de l’engagement de Dieu qui libérait son peuple de l’esclavage en Égypte, Jésus a donné une nouvelle signification à ce repas : écoute ce que Saint-Paul nous rappelle parce qu’il l’avait lui-même reçu de ceux qui étaient là ce soir-là :

Une personne lit : Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (1 Co 11, 23-26)

G : Tu vois, ce n’est pas seulement du pain et du vin que Jésus donne. Il donne son amour, il donne toute sa vie par amour pour nous faire vivre, pour nous apprendre à vivre en aimant, en donnant.

Nous pouvons chanter : ♪ La nuit qu’il fut livré (couplets 1 & 2)

G : Vous souvenez-vous qu’au soir de la Cène, Jésus a posé un autre geste : qui peut le raconter ?

Une des personnes présentes raconte le lavement des pieds.

On peut également relire dans l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 1-15) le récit du lavement des pieds.

Prions

Après un temps de silence nous partageons des intentions de prière, celles qui suivent ou d’autres) :

  • Seigneur tu t’es agenouillé devant l’homme, serviteur de notre humanité. Ce soir nous prions pour les soignants qui sont au chevet de nos frères et sœurs malades.
    Nous te prions pour les bénévoles, qui discrètement et avec constance, tissent du lien social.
    Soutiens-les Seigneur, et aide-nous chaque jour, à poser des gestes de partage et de fraternité.
  • Seigneur tu nous donnes le pain de la Vie, de Ta Vie.
    Le temps d’épreuves que nous vivons nous rappelle que la vie est précieuse et fragile. Renforce les liens de fraternité entre tous les hommes que tu aimes. Apprends-nous à vivre au service des autres, apprends-nous, à ouvrir nos cœurs et nos communautés.
  • Seigneur au soir de la Cène tu as prié pour notre unité. Nous te prions de faire grandir notre unité pour que tous ceux qui portent le beau nom de chrétien puissent un jour partager ensemble le même repas du Seigneur.
  • Seigneur en ce soir de la Cène, nous te prions pour nos frères aînés dans la foi, le peuple juif qui, ces jours-ci, célèbre la Pâque en mémoire de la sortie d’Égypte… 
  • Seigneur en ce soir de la Cène, nous te prions pour les ministres de ton Église : notre Pape François, notre évêque Michel, les prêtres et les diacres de notre diocèse qu’ils soient toujours auprès de nous et avec nous, des serviteurs de la vie que tu nous donnes.

Chacun pourra ensuite poursuivre avec des intentions personnelles de prière.
Quelqu’un de la famille, foyer ou couple,  ajoutera d’autres intentions pour des malades ou des personnes en deuil, pour ceux qui sont morts en les citant.

G : Dieu nous communique son Esprit d’unité et de communion. Nous pouvons lui parler comme Jésus nous l’a enseigné :

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

L’un d’entre vous peut faire cette prière : Délivre-nous de tout mal Seigneur et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde libère nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets dans la venue de Jésus-Christ notre sauveur.

G : Nous aurions aimé communier en ce soir de la Cène nous pouvons faire cette prière :
Seigneur Jésus, je crois à ta véritable présence dans le pain et dans le vin consacré.
Je t’aime toi le Seigneur de ma vie.
Je désire profondément répondre à ton invitation, communier, te recevoir au plus intime de ma vie.

Je ne peux maintenant te recevoir sacramentellement.
Viens, Seigneur habiter spirituellement ma vie.

J’ai faim de ton amour, j’ai faim de ta vie donnée pour nourrir toute ma vie.
Au jour le jour, que j’apprenne de toi à donner ma vie, à aimer.

Oui, que je demeure fidèle à ton commandement et que jamais je ne sois séparé de toi. Amen

Après un temps de silence, nous pouvons reprendre le chant ♪ La nuit qu’il fut livré (couplets 4 & 5)

Puis le ou la plus ancien(ne) bénit le repas que vous allez partager ensemble :
En ce soir de la Cène, sois béni Dieu notre Père pour tous tes bienfaits, Sois béni pour Jésus, le pain de vie que tu nous offres, sois béni pour le repas que nous allons maintenant partager ensemble garde unis les uns aux autres dans ton amitié et la joie de l’Évangile – Amen

Nous faisons le signe de la croix
Puis vous partagez maintenant le repas. Bon appétit