Liturgie familiale de la FÊTE du CORPS et du SANG du CHRIST – 14 juin 2020 – Secteur du Val d’Or

Classé dans : COVID-19, Evenements, Liturgie | 0

Préparation

Parce que nous ne pouvons pas encore nous réunir en ces jours pour partager le repas du Seigneur, voici une proposition pour célébrer à la maison, seul ou en famille, n’hésitez pas à l’adapter.
Commençons par préparer l’endroit où nous allons prier : la Bible ou le Nouveau Testament ouvert sur l’Évangile du jour, quelques fleurs, un lumignon, …
S’il y a des chanteurs et des musiciens à la maison, ils peuvent participer en préparant un chant ou deux.
Si vous êtes plusieurs, vous désignez celui ou celle qui va guider la prière (désigné ensuite par G),par exemple, le père ou la mère de famille ou le(la) plus ancien(ne). Les indications sur comment faire ou qui doit faire sont en rouge. En gras figurent les textes à dire par tout le monde. Les liens apparaissent en surlignés. Les chants sont indiqués par une petite note de musique : ♪

Chants proposés

  • ♪ C’est toi, Seigneur, qui nous as choisis – A 128
  • ♪ Chantez, priez, célébrez le Seigneur – EDIT400 /A40-73
  • ♪ Dieu nous a tous appelés (Nous sommes le corps du Christ) – KD14-56-1/A14-56-1
  • ♪ Pain pour l’homme (Je suis le pain vivant) -D15-31
  • Je vous ai choisis  DEV44-63/IEV 14-16
  • Nous recevons le même pain – D59-14 
  • Demeurez en mon amour 

Liturgie familiale

Ouverture de la liturgie

G : « Le pain que nous rompons est communion au Corps du Christ » nous dit l’apôtre Paul dans sa lettre aux Corinthiens. Nous sommes en communion avec ceux qui partagent ce pain , nous pouvons continuer à ressentir la faim de cette communion. Réunis autour de Jésus Fils de Dieu, nous sommes appelés à ne faire qu’un seul cœur, ouvert à l’amour de tous, grâce à la vie que nous donne le Seigneur.

Au moment de faire sur nous le signe de croix, prenons le temps de « bien » le faire :
ce signe tout entier, nous enveloppe, nous marque du signe de la rédemption,
est signe de l’amour et de la miséricorde.
Il marque la présence de Dieu parmi nous et nous rappelle que, par le Christ, nous sommes tous frères.

G : En union avec notre évêque et les chrétiens de notre secteur, de notre diocèse et du monde entier, traçons sur nous le signe de la Croix :

AU NOM DU PÈRE ET DU FILS ET DU SAINT ESPRIT. AMEN

G : Que Dieu notre Père, qui a donné la manne à nos pères au désert et que Jésus Christ, notre Seigneur, vrai Pain de Vie, nous donnent la grâce et la paix.
Tous : Béni sois-tu notre Dieu, maintenant et toujours.

G : Tournons nous vers le Seigneur, recueillons-nous un instant et confions-nous à sa miséricorde.

  • Seigneur Jésus, Parole envoyée par le Père pour nourrir notre vie… Fais grandir en nous la faim de ta vérité ! Prends pitié de nous

  • Seigneur Jésus, Pain rompu pour la multitude, nous avons trop peur des exigences du partage… Réveille aujourd’hui notre amour ! Prends pitié de nous

  • Seigneur Jésus, vraie nourriture des croyants, tu connais notre peu de foi… Fais grandir en ton Corps qu’est l’Eglise, la soif de communion et d’unité. Prends pitié de nous

Nous pouvons chanter Gloire à Dieu

G : Dieu notre Père, nous voici rassemblés autour de ton Fils pour écouter sa parole donnée.
Que son Évangile soit la force lumineuse qui nous accompagne et son pain de vie, quand nous pouvons y avoir part, la nourriture qui nous restaure, qui nous refait.
Béni sois-tu pour la largesse de tes dons pour les siècles des siècles.
Amen

Liturgie de la Parole 
  • Psaume 147 (147 B), 12-13, 14-15, 19-20)
    ♪ Glorifie le Seigneur, Jérusalem !

  • Séquence
    « Le voici, le pain des anges »

Acclamons l’évangile : ♪ Alléluia
G :  Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel, dit le Seigneur ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.

L’un d’entre vous lit l’Évangile lentement :

Après un temps de silence nous proclamons ensemble la foi de notre baptême : Proclamons notre foi en Celui qui nous a fait traverser le désert ; celui qui, pour nous, a fait jaillir l’eau de la roche la plus dure et nous a donné la manne :

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Prions 
Prière universelle

Après un temps de silence nous partageons des intentions de prière. Vous pouvez les partager à plusieurs voix. Un refrain peut être repris entre chaque intentions.

Introduction : Aujourd’hui encore, Le Christ veut nourrir les foules et apporter à tout homme la force de son amour. Confions-lui nos frères affamés de bonheur.

  • « Il t’a fait sentir la faim, et il t’a donné à manger la manne »
    Pendant la période de confinement, nous avons ressenti la faim de ton Corps et de ton Sang.

    Merci, Seigneur, de nous avoir fait redécouvrir la richesse de ce sacrement que nous recevions peut-être parfois par habitude.
    Donne-nous de témoigner de notre fraternité avec celles et ceux qui sont souvent privés du Pain eucharistique.

  • « Le pain que nous rompons n’est-il pas communion au corps du Christ ? »
    Merci, Seigneur, pour la grâce que tu nous fais d’être les membres de ton Corps.

    Nous te prions pour ceux qui, dans notre paroisse, dans notre secteur du Val d’Orge et partout ailleurs, portent la communion aux personnes âgées et aux malades, chez eux, à l’hôpital ou dans les maisons de retraite. Que ce pain partagé leur apporte ta Joie.

  • Après avoir nourri la foule avec cinq pains et deux poissons, Jésus disait « Moi je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. »
    Merci, Seigneur, pour ce signe du pain multiplié et partagé afin que chacun soit rassasié.

    Que nous ayons, nous aussi, le sens du partage fraternel, dans notre secteur et au sein d’associations solidaires, nous t’en prions.

  • « De même que le Père qui est vivant m’a envoyé et que je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. »
    Merci, Seigneur pour ta Parole qui nous ouvre ton Royaume.

    Donne à ton Église de retrouver l’unité autour de la table eucharistique, afin que son témoignage soit en accord avec ton Évangile.

Chacun pourra ensuite poursuivre avec des intentions personnelles de prière.

G : Tu es, Seigneur, le Pain qui nous unit. Rassemble tous les hommes à la Table du partage, nous t’en prions, toi qui nous aime pour les siècles des siècles.
Amen.

Notre Père

G : Dieu nous communique son Esprit d’unité et de communion. Nous pouvons lui parler comme Jésus nous l’a enseigné :

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Nous pouvons poursuivre : Délivre-nous de tout mal Seigneur et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets dans la venue de Jésus-Christ notre Sauveur.
Car c’est à Toi qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire pour les siècles des siècles.

Prière de communion spirituelle

G invite ceux qui sont rassemblés à la maison à s’unir à la prière de communion spirituelle :

Seigneur Jésus, je crois à ta véritable présence
dans le pain et dans le vin consacrés.
Je t’aime toi le Seigneur de ma vie.
Je désire profondément répondre à ton invitation,
communier, te recevoir au plus intime de ma vie.
Je ne peux maintenant te recevoir sacramentellement.
Viens Seigneur habiter spirituellement ma vie.
J’ai faim de ton amour,j’ai faim de ta vie donnée pour nourrir toute ma vie.
Au jour le jour que j’apprenne de toi à donner ma vie,à aimer.
Oui, Seigneur Jésus que je demeure fidèle à ton commandement
et que jamais je ne sois séparé de toi.
Amen

Cette prière est suivie d’un bon moment de silence, de communion spirituelle.

Nous sommes envoyés

Prière de conclusion
G :
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus, pour le don que tu nous as fait de ton corps et de ton sang. Par l’eucharistie que l’Eglise célèbre tu viens demeurer en nous. Fais-nous aussi demeurer en toi, et persévérer dans la prière. Que ton Esprit nous donne d’avoir part à ton amour pour tous nos frères.
Alors nous serons vraiment tes disciples, et nous vivrons en enfants de Dieu aujourd’hui pour l’être dans les siècles des siècles.
Amen

Puis le ou la plus ancien(ne) bénit l’assemblée :

Même si nous ne pouvons pas avoir l’Eucharistie aussi souvent que nous le voudrions, nous pouvons toujours compter sur la présence de Dieu à nos côtés.
Tous : Amen
Que Dieu tout-puissant nous bénisse : le Père, le Fils, et le Saint Esprit.
Tous : Amen !
Allons dans la paix et la joie du Christ !
Tous : Nous rendons grâce à Dieu.

Puis si possible prendre un chant.

Bon dimanche !