Méditation – Baptême du Seigneur

Classé dans : COVID-19, Liturgie | 0

Baptême du Seigneur

Très souvent, nous confondons le baptême du Seigneur, et le nôtre. Il nous faut donc lire avec attention les textes de ce dimanche pour en comprendre la différence…

D’abord le prophète Isaïe, qui exprime des choses au peuple d’Israël, celui qui accueille l’alliance entre Dieu et lui. « Je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle » lui fait dire le Seigneur. Et cette alliance ne soumet pas le peuple à une contrainte, mais au contraire l’invite à accueillir la bienveillance de son Dieu. Revenir toujours vers ce Dieu qui « montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. » Si dans nos vies il peut y avoir des tempêtes, de la pluie, de la neige, des erreurs ou des péchés, elles sont là quand-même pour nourrir nos vies et nous permettre de progresser. Parce que « la pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer… » C’est aussi comme cela que nos vies, mêmes agitées, portent du fruit dans la longueur du temps.

Et St Jean nous rappelle que la victoire dans nos vies, les progrès dans nos vies, sont liés à notre foi. « Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? »

Jean le rappelle dans le passage de l’Evangile de ce jour : « Moi je vous ai baptisés avec de l’eau. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » Baptiser, vient d’un mot grec qui veut dire : Plonger. Jean a plongé Jésus, au milieu de la foule, dans l’eau du Jourdain, d’une rive à l’autre, pour rappeler la traversée de la mer du peuple d’Israël. Passage qui l’a libéré de l’esclavage auquel le soumettait l’Egypte. Plongée qui a permis un passage vers la liberté. Jésus lui nous plonge, nous baptise dans l’Esprit Saint. Plongée qui permet un autre passage, qui nous met dans la relation avec Lui, Jésus. C’est par cette plongée dans une alliance nouvelle que nous portons nous aussi le nom du Christ : Chrétien. Cette plongée là, ce baptême nous fait traverser la mort (ce qu’évoque la plongée dans l’eau où on peut se noyer), vers la vie, ce qu’évoque la sortie de l’eau qui nous permet de vivre. Par cette nouvelle alliance, nous entrons en relation par Jésus avec ce Dieu qui « montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon » comme le disait Isaïe.

Le baptême dans le Jourdain de Jésus est un signe, une étape. Mais avec Jésus une nouvelle vie s’ouvre à nous, pour ceux qui seront baptisés dans la mort et la Résurrection du Christ.

Olivier Morand