Liturgie familiale du Vendredi saint – Secteur du Val d’Orge – 2 avril 2021

Classé dans : Evenements, Liturgie, Semaine Sainte | 0
SECTEUR DU VAL D’ORGE
Liturgie familiale du Vendredi Saint
Célébration de la Passion de notre Seigneur

2
avril 2021

 

Préparation

Peut-être il ne vous est pas possible de rejoindre notre communauté paroissiale pour célébrer l’office du Vendredi Saint. Voici une proposition pour célébrer à la maison, que vous soyez seul ou en famille, n’hésitez pas à l’adapter.

Commençons par préparer l’endroit où nous allons prier : en ce jour du vendredi saint nous allons prier devant un crucifix ou une croix qui sera voilé(e) – en signe de deuil – Votre espace prière comprendra également une bougie éteinte et une bible ou un nouveau testament sera ouvert à la page de l’évangile de St Jean. Le lieu sera sobre, dépouillé.

Si vous êtes plusieurs, vous désignez celui ou celle qui va guider la prière (désigné ensuite par G), par exemple, le père ou la mère de famille ou le(la) plus ancien(ne).
Les indications sur comment faire ou qui doit faire sont en rouge.
En gras figurent les textes à dire par tout le monde. Les liens apparaissent en surlignés. Les chants sont indiqués par une petite note de musique : ♪

S’il y a des chanteurs et des musiciens à la maison, ils peuvent participer en préparant un chant ou deux, par exemple : Entre Tes mains X923/P160, ♪ Fais paraître ton jour HY53/Y53, ♪ Fils d’homme X890/T133, ♪ Ô Croix dressée sur le monde H30

Liturgie familiale

La célébration de ce jour commence dans le silence, en contemplant la croix.

G : Dieu notre Père, nous voici rassemblés pour contempler la Passion et la mort de Jésus, ton Fils bien-aimé, ton parfait Serviteur.
Par amour pour nous, il a voulu partager la vie humaine jusque dans ce qu’elle a de plus dur ; il a connu le temps de l’échec et de l’incompréhension, l’abandon de l’ami et la tentation du désespoir.
Accorde-nous de découvrir en lui ton amour sans mesure pour les pécheurs que nous sommes; apprends-nous à mettre nos pas dans les siens : qu’en partageant sa fidélité jusque dans la mort, nous passions avec lui dans la vie nouvelle. A toi notre louange aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

Amen

Première lecture

G : Isaïe nous relate les souffrances endurées par un serviteur souffrant. Comment ne pas y reconnaître plusieurs annonces de la Passion de Jésus et de son relèvement par Dieu, son Père ?

Lecture du livre du prophète Isaïe (52, 13 – 53, 12)
« C’est à cause de nos fautes qu’il a été broyé »

Psaume

Psaume 30 (31), 2ab.6, 12, 13-14ad, 15-16, 17.25
♪ Ô Père, en tes mains je remets mon esprit.

Deuxième lecture

G : .Dans ce passage de la lettre aux Hébreux, l’auteur donne sens à la souffrance endurée par le Christ : celui qui a porté nos souffrances et nos péchés est cause de notre salut. C’est par lui que nous sommes sauvés, sa mort nous ouvre la vie.

Lecture de la lettre aux Hébreux (He 4, 14-16 ; 5, 7-9)
Il apprit l’obéissance et il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel

Passion de notre Seigneur Jésus Christ

La proclamation de la Passion peut – si cela est possible – se faire sous forme de lecture dialoguée.
Les sigles désignant les divers interlocuteurs sont les suivants X = Jésus ; L = Lecteur ; D = Disciples et amis ; F = Foule ; A = Autres personnages.

G : Le récit de la Passion que nous allons prendre est bien plus qu’une chronique judiciaire : ce récit nous fait découvrir la présence du Dieu sauveur, qui n’a abandonné ni son Fils, ni l’humanité.

Acclamons l’évangile : ♪ Le Christ s’est anéanti, prenant la condition de serviteur.
G : Pour nous, le Christ est devenu obéissant, jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom.

Lentement, et l’on peut entrecouper ce récit de pauses  : La Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Jean (Jn 18, 1 – 19, 42)

Après la lecture de la Passion, prenons un temps de silence

Prière universelle

Le Vendredi Saint est le jour où les chrétiens partagent une prière universelle très développée. Chaque intention sera suivie d’un temps de silence.

  • Prions pour la sainte Eglise de Dieu :
    que le Christ lui donne la paix et l’unité et la garde inébranlable dans la foi pour proclamer le nom du Père.

  • Prions pour notre saint Père le pape François,
    que le Seigneur le garde sain et sauf pour conduire le peuple de Dieu.

  • Prions pour notre évêque Michel, pour tous les évêques, les prêtres, les diacres, ceux qui remplissent des ministères dans l’Eglise et l’ensemble du peuple des croyants.
    Que tous, par le don de ta grâce, servent Dieu avec fidélité.

  • Prions pour les catéchumènes :
    Que Jésus Christ notre Seigneur ouvre leur intelligence et leur cœur et les accueille dans sa miséricorde. Qu’ils renaissent à la source du baptême et prennent place à la table de Dieu.

  • Prions pour les chrétiens de toutes confessions.
    Que le Seigneur les garde dans l’unité de son amour et le même témoignage de l’Evangile.

  • Prions pour nos frères juifs à qui Dieu a parlé en premier.
    Qu’ils manifestent l’Alliance de Dieu avec les hommes et s’ouvrent au dialogue avec les autres croyants.

  • Prions pour les croyants de toutes religions, pour ceux qui ne connaissent pas le Christ.
    Que leur foi soit source d’amour pour leurs frères.

  • Prions pour ceux qui ne connaissent pas Dieu
    Que ta bonté et ta miséricorde, Seigneur, soient parmi eux, que leurs cœurs s’ouvrent à ta présence.

  • Prions pour tous les élus, pour les chefs d’État et de gouvernement, pour tous les responsables des affaires publiques.
    Que leur action soit inspirée par la justice et le souci de la paix.

  • Prions Dieu le Père tout-puissant d’avoir pitié des hommes dans l’épreuve :
    Jésus, toi qui sais ce que c’est que la souffrance, accompagne-les de ta présence et de ton amitié, et apprends-nous à être attentifs aux personnes qui souffrent.

Chacun pourra ensuite poursuivre avec des intentions personnelles de prière.

: Dieu éternel et tout-puissant, consolation des affligés, force de ceux qui peinent, entends les prières des hommes qui t’appellent. Quelles que soient leurs souffrances, qu’ils aient la joie de trouver dans leurs détresses le secours de ta miséricorde. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen.

Vénération de la croix

Puis vient le temps de la vénération de la croix pour lequel vous allumez la bougie ou le cierge qui se trouve dans votre espace prière. Pendant un long temps de silence, vous contemplez la croix. Vous pouvez vous mettre à genoux.

La vénération peut se faire de plusieurs manières : soit en déposant un baiser sur le bois de la croix, soit en faisant une génuflexion ou encore une profonde inclinaison devant la croix ou le crucifix.

Si votre foyer se compose de plusieurs membres, notamment des enfants, vous pouvez par exemple « construire » une croix avec un lumignon que chacun apporte (prévoir au moins 5 lumignons).

A la fin de la vénération vous éteignez la bougie que vous aurez soin de retirer de votre espace prière.

Notre Père

G : Ensemble :

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Puis le ou la plus ancien(ne) bénit le repas que vous allez partager ensemble :

Que ta bénédiction, Seigneur, descende en abondance sur ton peuple qui a célébré la mort de ton Fils dans l’espérance de sa propre résurrection : Accorde-lui pardon et réconfort, augmente sa foi, assure son éternelle rédemption.
Amen

Nous faisons le signe de la croix.

Et aussi… L’Eglise en Terre Sainte

Chaque année, dans le monde entier, une quête impérée soutient nos frères et sœurs chrétiens de Terre Sainte. N’hésitez pas à faire parvenir votre don à la paroisse.

https://vendredisaint.franciscains.fr/wp-content/uploads/2021/03/75010-2021-03-Journal-BD.pdf