2ème dimanche de Carême 2020

Classé dans : Evenements, Liturgie | 0

PROMOUVOIR UN MODELE ALTERNATIF : l’agroécologie

« QUITTE TON PAYS … ET VA VERS LE PAYS QUE JE TE MONTRERAI »
(Genèse 12, 1)

« CELUI-CI EST MON FILS BIEN AIMÉ EN QUI JE TROUVE MA JOIE : ÉCOUTEZ-LE »
(Matthieu 17, 5)

Depuis Abraham, les humains ont fait sans cesse l’expérience de la migration. Quel accueil reçoivent ceux qui arrivent chez nous ? N’avons-nous pas à les accueillir comme un visage de Dieu ?
Profitons de ce temps de carême pour changer notre regard sur les autres et sachons les accueillir par de petits gestes et aussi avec un regard plus bienveillant.
Aujourd’hui, l’Ecriture nous rappelle que nous pouvons toujours trouver Dieu dans le regard des autres et dans nos gestes quotidiens.
N’oublions pas que cette terre qu’il nous a donnée appartient à tous les hommes et que chacun de nos gestes contre cette planète a des répercussions sur tous ses habitants proches ou lointains.
Nous devons prendre soin de la création de DIEU

 

Lectures de la messe
  • Lecture du livre de la Genèse (Gn 12, 1-4a)

  • Psaume 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22) : ♪ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi ! 

  • Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée (2 Tm 1, 8b-10)

  • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 17, 1-9)

 

RELEVEZ VOUS !

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Elie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! » Mt 17

 

CONTEMPLER LE MONDE

Laudato Si’ § 19

« Nous savons que le comportement de ceux qui consomment et détruisent toujours davantage n’est pas soutenable, tandis que d’autres ne peuvent pas vivre conformément à leur dignité humaine. C’est pourquoi l’heure est venue d’accepter une certaines décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d’autres parties.»

 

CHERCHER UN CHEMIN DE CONVERSION POUR AGIR AVEC AMOUR ET JUSTICE

Voilà Abraham, en transit vers le pays où il sera béni, et avec lui, toutes les familles de la terre (Gn 12). L’Eglise nous invite à nous lancer dans une conversion écologique, pour la maison commune. Jésus touche Pierre, Jacques et Jean : « Relevez-vous ! »

Ces relèvements anticipent la résurrection.

Transfiguration et conversion, le Christ nous montre la voie une fois de plus. Il s’agit de changer en restant nous-mêmes. En promouvant l’agroécologie, on ne dit pas qu’il faut arrêter de manger, on invite à se questionner sur son alimentation, la manière dont on produit, on consomme et on nourrit l’humanité.

  • Qu’est-ce qui est à ma portée, individuellement ou collectivement, pour entamer un changement radical de consommation ?
  • Quel(s) aspect(s) d’une société sobre et heureuse j’aimerais développer ?
  • Comment ma consommation ici impacte leur vie là-bas ?

 

Prière universelle
  • En Birmanie, l’agriculture rencontre de nombreux problèmes comme la dépendance des paysans aux semences et intrants chimiques de l’agro business. Seigneur, touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. L’association KMF forme les jeunes à l’agroécologie.  A leur tour ils partagent leurs connaissances avec leurs communautés. Ainsi, un réseau de paysans se crée à travers la Birmanie les sortant de l’isolement, élargissant leurs horizons afin que leurs voix soient entendues en matière de  politique agricole. Bénis Seigneur ces paysans qui, marchant dans le sillage d’Abraham,  s’unissent pour faire advenir la justice et la paix sur la terre birmane.

  • Jésus transfiguré. Notre monde est si souvent défiguré par les injustices, les violences, les inégales répartitions des bienfaits de la création, la malnutrition, la faim. Touché par la misère des foules, tu appelles toute femme, tout homme à s’engager pour redonner un visage fraternel et humain à notre terre, ici et partout dans le monde. Pour que nous nous engagions avec courage et confiance, Seigneur, nous te prions.

  • Jésus transfiguré. Au cours des siècles, ton Eglise s’est parfois laissé tenter par les richesses, les silences, les compromissions. Avec tous les artisans d’un monde plus juste et plus fraternel, qu’elle grandisse en partage. Qu’elle participe à toute recherche et à toute action qui redonne à notre terre son visage de justice et de paix. Seigneur, nous te prions.

  • Jésus transfiguré. Notre communauté est trop peu reflet de ton amour passionné pour tout humain. Donne-nous d’accueillir le témoignage de nos frères et sœurs du Sud qui nous interpellent pour plus de justice, celles et ceux qui crient pour les sans-voix. Qu’en nous, rayonnent des signes d’espérance qui redise la valeur infinie de chaque visage. Seigneur, nous te prions.

 

OFFRIR UNE ACTION DE GRACE AU SEIGNEUR
Témoins de l’ESPERANCE

Nous serons témoins de L’espérance
Dans ce monde qui frémit
Dans le monde d’aujourd’hui
Nous serons lumière, sel et semence
Pour que s’apaisent les cris
Que demain lève la vie.
Dans ce monde qui se cherche
Dans une monde ou tout s’ébrèche
Quand la vie s’épuise sous le poids des détresses
Forts de notre faiblesse
Sans trompette ni tristesse
Saurons-nous risquer des gestes de tendresses ?

(Dominique RIGALDO, auteur compositeur)