4ème dimanche de Carême 2020

Classé dans : Evenements, Liturgie | 0

DONNER ACCES A L’EAU POUR LE BIEN COMMUN

« LES HOMMES REGARDENT L’APPARENCE MAIS LE SEIGNEUR REGARDE LE CŒUR »
(1 Samuel 16, 7)

« N’EST-CE PAS CELUI QUI SE TENAIT LÀ POUR MENDIER ? »
(Jean 9, 8)

Aujourd’hui, les textes nous interrogent sur notre regard : Dieu, par la bouche de Samuel, et Jésus son Fils voient le cœur de l’homme, et l’ouvrent à une vie nouvelle. Et nous, comment voyons-nous ceux que nous rencontrons ? Faisons attention aux préjugés qui classent, qui excluent. Ouvrons nos yeux et nos cœurs. Nous sommes tous créés à l’image de Dieu, Lumière du monde.

 

Lectures de la messe
  • Lecture du premier livre de Samuel (1 S 16, 1b.6-7.10-13a)

  • Psaume 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6 : Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer.

  • Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens (Ep 5, 8-14)

  • Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 9, 1-41)

 

VOUS ÊTES LUMIERE

Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière – or la lumière a pour fruit toute ce qui est bonté, justice et vérité – et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur. Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt. Ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même d’en parler. Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière, et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : « Réveille-toi, Ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera.
(Ep 5,8-14)

 

CONTEMPLER LE MONDE

Laudato Si’ & 30

« Tandis que la qualité de l’eau disponible se détériore constamment, il y a une tendance  croissante, à certains endroits, à privatiser cette ressource limitée, transformée en marchandise sujette aux lois du marché. En réalité l’accès à l’eau potable et sûre est un droit humain primordial, fondamental et universel, parce qu’il détermine la survie des personnes, et par conséquent il est une condition pour l’exercice des autres droits humains. Ce monde a une grave dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable, parce que c’est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable. Cette dette se règle en partie par des apports économiques conséquents pour fournir l’eau potable et l’hygiène aux plus pauvres. Mais on observe le gaspillage d’eau, non seulement dans les pays développés, mais aussi dans les pays les moins développés qui possèdent de grandes réserves. »

 

CHERCHER UN CHEMIN DE CONVERSION POUR AGIR AVEC AMOUR ET JUSTICE

Les crises de la biodiversité, climatique, de l’eau … sont bien là. L’aveugle-né répond aux pharisiens : « Je vous l’ai déjà dit et vous n’avez pas écouté ! »
Le Carême invite à l’audace : regarder avec le coeur (1S 6), discerner le bien commun, chercher la bonté, la justice, la vérité (EP 5).
Souvent nous n’écoutons pas ou nous ne voulons pas voir. Par facilité, par manque de temps, parce que noyés sous les torrents d’information nous avons du mal à aller à l’essentiel.
L’action catholique propose d’agir en trois temps :

Voir/Comprendre/Agir.

  • Comment pouvons-nous reprendre cette méthode pour nous engager dans la défense et le partage équitable des biens communs ?

 

Prière universelle
  • Notre regard se tourne aujourd’hui vers le sud-ouest de la Tunisie où des jeunes ont créé en 2012 l’association Nomad08 qui vise à défendre les droits fondamentaux , notamment celui de l’accès à l’eau. Cette ressource est en effet peu abondante et sa qualité est menacée par l’exploitation minière. L’association a créé Observatoire de l’eau dont le but est de permettre à tous d’accéder aux services d’eau et d’assainissement. Merci, Seigneur, pour ces initiatives visant au partage de l’eau qui doit être un bien commun. Donne-nous de prendre conscience de la valeur de l’eau et d’en user avec discernement. Seigneur, nous te prions.

  • « Maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière : conduisez-vous comme des enfants de lumière. » Merci, Seigneur, de nous donner ta lumière pour voir avec le cœur. Que nous la portions à ceux qui sont plongés dans la nuit de la souffrance, de l’épreuve ou du deuil. Seigneur, nous te prions.

  • Les quinze catéchumènes de notre secteur voient leur parcours vers le baptême suspendu. Nous te remercions pour leur chemin qui se poursuit malgré tout et nous nous unissons à la prière qu’ils auraient dû entendre ce dimanche : « Heureux de jouir de ta lumière, comme l’aveugle à qui tu rendis la vue, qu’ils deviennent des témoins de la foi, pleins d’assurance et de courage ».

  • Nous te remercions aussi pour les enfants qui se préparent au baptême ou à la première communion parmi nous. Donne-nous d’être aussi ces témoins, particulièrement auprès d’eux et de leurs familles. Seigneur, nous te prions.

 

OFFRIR UNE ACTION DE GRACE AU SEIGNEUR
Ecoute la voix du seigneur

Ecoute la voix du seigneur
Prête l’oreille de ton coeur,
Tu entendras que Dieu fait grâce,
Tu entendras l’Esprit d’audace.
Toi qui aimes la vie Ô toi qui veux le bonheur,
Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté
Réponds en fidèle ouvrier de l’Evangile et de sa paix.
Ecoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton coeur.
Tu entendras crier les pauvres,
Tu entendras gémir ce monde.

(A548 – Didier Rimaud/Jacques Berthier)